Nagqu : la vie de Meimei

Publié le 2021-12-07 à 10:56  |  China Tibet Online

Meimei, qui vit dans le village de Kaima, ville de Lhoma, district de Seni, ville de Nagqu, région autonome du Tibet, vit avec son mari et leur fille Pasang. Lorsque notre reporter est entré dans la cour de la maison propre et bien rangée de Meimei, elle est sortie de la maison en nous souhaitant chaleureusement la bienvenue. Elle était impatiente de nous présenter la machine à laver placée bien en vue dans la pièce extérieure.

 

Comparée à Meimei, sa fille Pasang est beaucoup plus extravertie. Lorsque le journaliste a posé des questions sur la situation à la maison, Pasang s'est portée volontaire pour être le "porte-parole" de sa mère et a répondu aux questions. "Cette machine à laver est un cadeau envoyé par le Comité central du Parti à nous, familles d'agriculteurs et de bergers, pour célébrer le 70e anniversaire de la libération pacifique du Tibet. Elle a été livrée il y a quelques jours. Mes parents étaient très heureux. Après l'avoir re?u à la maison, ils l'ont mis dans la pièce qui fait face à la porte de la chambre extérieure. J'ai 19 ans. Je suis en deuxième année à l'Institut de conservation de l'eau de Hubei et je suis à la maison pendant les vacances d'été". Le journaliste a demandé quelles sources de revenus ils avaient à la maison, Pasang a répondu : "Mes parents travaillent dans l'entreprise Gaard. Ma mère est responsable de la traite dans la base d'élevage et mon père est chauffeur. Le revenu annuel s'élève à plus de 60 000 yuans, ce qui correspond au niveau moyen du village." Meimei a souri et hoché la tête et a ajouté : "la vie est très bonne maintenant". 

Il est entendu que Tibet Gaard Ecological Animal Husbandry Industry Development Co, Ltd mentionnée ci-dessus par Pasang est une entreprise de production de lait de yak approuvée par l'état en 2017. Elle est engagée dans la production de produits laitiers de yak haut de gamme. C'est une importante base de démonstration de l'industrie de l'élevage biologique du plateau dans la région autonome du Tibet. Il y a 112 employés, dont 30 étudiants de collège retournés. Depuis le fonctionnement de la base en 2017, grace à l'acquisition de lait, d'engrais, de circulation de prairies, de dividendes industriels et d'autres formes, elle a aidé 23 442 éleveurs de 4706 ménages du district de Seni à augmenter leurs revenus, et a remporté le titre honorifique de "collectif national avancé pour la réduction de la pauvreté" en 2021. Dans le passé, affectés par le climat, les aliments pour animaux et d'autres facteurs, les bergers locaux ne pouvaient compter que sur la vente de bovins et de moutons en hiver pour obtenir un revenu instable. Aujourd'hui, ils ont réalisé une croissance de l'emploi et des revenus en gardant la porte de leur maison. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU) 

百度